La fête des Lumières à Lyon 

La ville de Lyon célèbre chaque 8 décembre la fête des Lumières avec des festivités sans pareille. Chaque année, cette fête est l’occasion pour ses habitants et pour ses touristes d’être émerveillés par la beauté et la magnificence des spectacles qui illuminent et réchauffent les nuits sombres et froides de décembre. 

Profondeur historique

Mais, quelle est l’origine de cette célébration ? Tout d’abord, la fête des Lumières a une dimension religieuse. En effet, la ville de Lyon est connue pour vénérer la vierge Marie depuis le Moyen Âge après avoir été impactée par la propagation de la peste. 

Pour l’honorer, il était prévu qu’une statue dorée soit installée et inaugurée sur  la colline de Fourvière le 8 septembre 1852. Or, à cause d’une inondation touchant l’atelier du sculpteur Joseph-Hugues Fabisch, cet événement fut reporté au 8 décembre. 

Depuis, chaque 8 décembre, la tradition veut que les lyonnais allument leurs bougies qu’ils  ont déposées devant leur fenêtre pour illuminer cette nuit. 

Un patrimoine à mettre en avant 

C’est en 1989 que cette célébration a pris plus d’ampleur avec le maire Michel Noir qui a décidé d’illuminer des monuments et des ponts possédants une valeur importante pour la ville de Lyon. Cela a également permis de promouvoir le plan Lumière de Lyon, c’est-à-dire l’éclairage de sites historiques et touristiques. 

Depuis 1999, 370 lieux emblématiques de la ville sont mis en valeur dans le cadre d’un spectacle exceptionnel pendant 4 jours à partir du 8 décembre. Les monuments historiques sont alors ornés par des décorations lumineuses. Nous devons cela à Raymond Barre, ancien maire de Lyon et ancien premier ministre, qui crée alors “le festival Lyon Lumière” qui attire de nombreux Lyonnais et visiteurs internationaux. La dimension religieuse de cette célébration passe par conséquent au second plan. Chaque arrondissement lyonnais célèbre cet événement en mettant à l’honneur la lumière, de la Place Bellecour en passant par la cathédrale Saint-Jean et par la place des Terreaux, de la Place des Jacobins pour finir à la Place de la République. 

Voici une liste non-exhaustive des monuments phares de ces festivités : 

  • Passerelle de Masaryk
  • Grand Hôtel-Dieu
  • Halles de Lyon
  • Les Façades de l’Antiquaille
  • Pont LaFayette
  • Pont Wilson
  • Parc de la Tête d’or

Qu’en est-il des préparatifs pour cette année ? 

Cette année, la fête des Lumières se déroulera du 8 au 11 décembre. Des artistes lyonnais mais également internationaux vont mettre en scène des spectacles sensoriels avec de nouvelles technologies LED. Ainsi, le Parc de la Tête d’Or va héberger plusieurs œuvres telles “Les Lumignons du Coeur”. De plus, l’artiste Javier Riera utilisera des arbres en tant qu’écran afin de projeter des formes géométriques qui créeront une atmosphère abstraite en connexion avec des éléments de la nature. Ces formes sont issues d’équations mathématiques, notamment en rapport avec le nombre d’or. Le maire Grégory Doucet avait transmis sa volonté de « créer quelque chose de doux et de poétique ». La fête des Lumières de 2022 va présenter des nouveautés comme les œuvres placées à la Part-Dieu mais également ceux du quartier Monplaisir-Lumière. Alors que les visiteurs verront à la place de la Bourse un véritable chat de leds, à la place Voltaire se trouveront 300 volatiles illuminés : des spectacles très intéressants. 

Malgré la crise énergétique qui sévit actuellement en Europe, les festivités ne seront pas perturbées grâce à la technologie Led qui est connue pour réduire la consommation d’énergie jusqu’à 70 %. 

Plus de publications